La France: La levée du « pass sanitaire » controversé

La France: La levée du « pass sanitaire » controversé

Le gouvernement français a annoncé sa décision de lever le controversé « pass sanitaire » dans plus d’une centaine de centres commerciaux, en raison de l’amélioration de la situation sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19.

Le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés soumis à l’obligation du pass sanitaire va passer ainsi de 178 à 64 à compter de mercredi pour les départements connaissant un taux d’incidence inférieur à 200/100 000 et en baisse continue depuis une semaine, selon un communiqué du gouvernement.

Cette décision a été prise en raison de « la baisse du taux d’incidence constatée sur l’ensemble du territoire », précise le communiqué.

« La levée du pass sanitaire sera ensuite appliquée aux autres départements, dès lors que durant sept jours consécutifs le taux d’incidence sera inférieur à 200 / 100 000 et en décroissance », indique la même source.

Selon le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, en dehors des centres commerciaux où il « a eu un impact », le pass sanitaire « a protégé l’économie française », comme l’a fait « la vaccination ».

L’obligation du pass sanitaire devrait être levée le 15 novembre, date fixée par la loi, mais le gouvernement a ouvert la porte à une prolongation du dispositif au-delà de cette date suivant l’évolution de la crise sanitaire.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.