Le Brésil : La maladie de la vache folle

Le Brésil : La maladie de la vache folle

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a maintenu lundi le statut du Brésil en tant que pays à « risque insignifiant » pour l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), mieux connue sous le nom de la maladie de la vache folle.

La décision a été annoncée deux jours après que le ministère de l’Agriculture a confirmé la survenue de deux cas d' »origine atypique », dont la cause est une mutation chez un seul animal, et non par contamination entre deux bovins ou plus.

Le ministère de l’Agriculture a notifié les pays importateurs de bœuf brésilien et suspendu les exportations vers la Chine, indique le quotidien O Globo, notant qu’ »avec la position de l’OIE, on s’attend à ce que les Chinois reprennent bientôt les commandes du Brésil ».

Le ministère de l’Agriculture a assuré dans un communiqué que « les animaux étaient isolés. Les cas ont été confirmés par le laboratoire international de référence de l’OIE, situé au Canada. Le Brésil, en maintenant sa classification de pays à risque insignifiant pour la maladie, ne présente pas de danger lié à l’exportation de viande bovine ».

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler