Libération de 15 lycéens enlevés en juillet dans le nord-ouest du Nigeria

Libération de 15 lycéens enlevés en juillet dans le nord-ouest du Nigeria

Le révérend Joseph Yayab, qui représente les parents du lycée baptiste Bethel Secondary School, dans la localité de Chikun, dans l’Etat nigérian de Kaduna, a indiqué hier dimanche que quinze élèves de l’établissement, qui avaient été enlevés en juillet, ont été libérés. 

Selon le révérend, ces élèves ont été libérés dans la nuit de samedi à dimanche après le versement d’une rançon, dont le montant n’a pas été communiqué. Avec cette annonce, ce sont à ce stade 56 élèves qui ont été libérés ou ont pu échapper à leurs ravisseurs.

Le 5 juillet, des hommes armés avaient envahi le pensionnat du lycée Bethel SecondarySchool, et enlevé 121 élèves qui dormaient dans leurs chambres. Cet enlèvement s’inscrit dans une série de kidnappings menés par des groupes criminels, communément appelé « bandits » par les autorités, qui terrorisent les populations du nord-ouest et du centre du Nigeria. 

Au-delà des vols de bétail et des enlèvements sur les routes des personnalités locales ou des voyageurs contre rançon, ces groupes criminels se sont récemment lancés dans des attaques visant des écoles et des universités, pratiquant des enlèvements de masse d’élèves contre rançon. Selon les Nations unies, environ 1.000 étudiants ont été kidnappés depuis décembre. 

Si la plupart des otages ont été libérés grâce à des négociations ou au versement de rançons, des centaines d’élèves sont toujours aux mains de leurs ravisseurs. Et leur sort est des plus incertains, étant donné que les autorités locales sont opposées au versement de rançons et menacent de prison ceux qui payent. Cette situation a poussé au moins une douzaine d’écoles publiques de la région à rester fermées. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.