Kaboul : L’histoire de l’Iran et ses mollahs se répètent en Afghanistan

Kaboul : L’histoire de l’Iran et ses mollahs se répètent en Afghanistan

La prise spectaculaire de Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, et de l’ensemble du territoire par les Taliban, est un désastre pour l’Europe tant sur le plan politique, économique et surtout sécuritaire.

Le chef de la diplomatie de l’UE a affirmé mardi que : « nous devons parler avec eux » ce qui signifie que l’Europe essaie de s’adapter avec les Talibans

Après le choc provoqué par la chute de l’Afghanistan aux mains des insurgés, l’Union européene (UE) essaie dans la panique de rapatrier ses ressortissants et les Afghans pro-occidentaux.

Ces Afghans pro-occidentaux ont travaillé et collaboré pendant 20 ans avec les européens et les américains.

Les Talibans vont leurrer l’ensemble des pays occidentaux par le nouveau langage et les messages de séduction jusqu’à la prise du pouvoir sur l’ensemble du peuple afghan.

Ainsi, la Russie, la Chine et la Turquie ont déjà salué les déclarations de Kaboul.

Le Qatar qui ne se prononce pas mais c’est dans un avion militaire à ses couleurs que le mollah Baradar est rentré en Afghanistan.

C’est le scénario iranien qui est entrain de se répéter dans le pays du Nowshak (ou Noshaq), carrefour de l’Asie centrale.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.