La Suisse : L’Europe sera confrontée à des épisodes de chaleur extrême

La Suisse : L’Europe sera confrontée à des épisodes de chaleur extrême

L’Europe continuera à être confrontée à des épisodes de chaleur extrême quel que soit l’avenir des émissions de gaz à effet de serre, selon le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), qui a publié cette semaine un rapport sur la crise climatique.

L’entité révèle que les températures continueront à augmenter dans toutes les régions européennes à un niveau supérieur aux changements moyens des températures mondiales. Cette semaine, plusieurs pays d’Europe sont confrontés à des chaleurs extrêmes.

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) vérifie un possible record de 48,8°C qui aurait été enregistré en Sicile, en Italie.

Au Portugal, la ville d’Évora, capitale de la région de l’Alentejo, connaît ce week-end une chaleur de 42°C.

Le GIEC est également « très confiant dans le fait que la fréquence des fronts froids et des jours de gel diminuera dans tous les scénarios possibles d’émissions futures de gaz ».

Si la température moyenne de la planète augmente de plus de 1,5°C, il y aura une augmentation des précipitations extrêmes et des inondations dans toutes les régions d’Europe, à l’exception de la Méditerranée, selon le Groupe.

Le niveau des mers va également augmenter et le GIEC prévoit que ces changements se poursuivront après l’an 2100.

Les événements extrêmes liés au niveau de la mer « seront plus intenses et plus fréquents, provoquant davantage d’inondations dans les zones côtières ».

Le GIEC souligne également que la fonte des glaciers et le raccourcissement des saisons de neige continueront d’être observés dans un monde plus chaud.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.