Afghanistan : Biden affirme ne pas regretter le retrait des troupes américaines

Afghanistan : Biden affirme ne pas regretter le retrait des troupes américaines

Le chef d’Etat américain, Joe Biden,  « ne regrette pas » sa décision de finaliser, au terme de ce mois, le retrait des forces américaines d’Afghanistan, a-t-il assuré mardi. Le départ d’Afghanistan des derniers militaires américains est prévu pour le 31 août prochain au plus tard, ce qui va clore deux décennies de conflit armé pour les Etats-Unis.

Depuis que Joe Biden a dévoilé cette date butoir, il y a près d’un mois, les talibans ne font que gagner du terrain. Ils ont pris le contrôle, mardi dernier, de deux nouveaux chefs-lieux provinciaux afghans, Farah, dans l’ouest, et Pul-i-Khumri, dans le nord, ce qui a donné lieu à une fuite de civils en masse.

Et au cours de la nuit de mardi à mercredi, les talibans ont conquis la localité de Faizabad, située dans l’extrême-nord-est du pays, a confié à la presse Zabihullah Attiq, élu de la province du Badakhchan, dont Faizabad est le chef-lieu.

Les Afghans « doivent avoir la volonté de se battre » et « doivent se battre pour eux-mêmes, pour leur nation », a soutenu le président Biden. « Nous avons dépensé plus de 1 000 milliards de dollars en vingt ans, entraîné et équipé … plus de 300 000 militaires afghans », a-t-il ajouté.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.