La France: Les effets de la hausse des températures et la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes

La France: Les effets de la hausse des températures et la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes

Un total de 45% des Français a déjà subi les effets de la hausse des températures et la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes et ce chiffre va augmenter dans les années à venir, selon une enquête de l’Agence de la transition écologique (Ademe).

« Aucun territoire ne sera épargné », a prévenu Solange Martin, sociologue au secrétariat du Haut Conseil pour le climat (HCC), l’instance indépendante créée en 2018 à la demande du président Emmanuel Macron, sur les colonnes du JDD à la veille de la publication du rapport du Giec.

Selon la chercheuse, tout dépendra de l’évolution des émissions de gaz à effet de serre (GES) et du niveau de la hausse des températures.

Si l’accord de Paris de 2015 prévoit de limiter le réchauffement à un niveau « bien inférieur à 2, de préférence à 1,5°C », le rapport du Giec, qui sera dévoilé lundi, devrait dire son pessimisme.

« Les Etats émettent plus de GES que leurs objectifs, poursuit la chercheuse. Et les plans de relance sont décevants, souvent tournés vers les énergies fossiles. »

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.