Raids israéliens sur le sud du Liban en représailles à des tirs de roquettes

Raids israéliens sur le sud du Liban en représailles à des tirs de roquettes

L’aviation israélienne a revendiqué ce jeudi ses premiers raids aériens depuis des années au Liban, visant le sud de ce pays d’où deux roquettes ont été tirées hier mercredi en direction du nord d’Israël. 

Dans un bref communiqué, l’armée israélienne a déclaré que « des jets de combat de l’armée ont ciblé des sites de lancement et des infrastructures d’où des roquettes ont été tirées au Liban dans un but de terreur ». Selon Al Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah, les raids aériens israéliens ont été menés dans les environs de la ville de Mahmoudiyah, près de la frontière israélienne. 

Ces frappes israéliennes s’inscrivent dans la foulée d’échange de tirs à la frontière après que deux roquettes tirées depuis le Liban se soient abattues hier mercredi en Israël, ce à quoi Israël a répliqué par des tirs d’artilleries en direction de son voisin. Aucun groupe n’a revendiqué ces tirs de roquettes, effectués depuis le sud du Liban, où sont présents des combattants du Hezbollah chiite soutenu par Téhéran. 

L’aviation israélienne bombarde régulièrement des positions présumées du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza et mène aussi des frappes en Syrie voisine, où elle cible des positions d’éléments pro-iraniens. Mais ses dernières frappes aériennes au Liban remontaient à 2014. 

Ce nouvel épisode de violence s’inscrit dans un contexte de tensions accrues dans la région après une attaque contre un pétrolier menée dans le Golfe d’Oman, qu’Israël et les Etats-Unis ont imputé à l’Iran.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.