Libye : Seif Al-Islam Kadhaffi affiche ses ambitions électorales

Libye : Seif Al-Islam Kadhaffi affiche ses ambitions électorales

Seif Al-Islam Kadhafi, fils de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a exceptionnellement accordé une interview à la presse internationale dans laquelle il parle d’une éventuelle candidature à l’élection présidentielle, une décennie après le déclin du régime de son père.

Pour rappel, Mouammar Kadhafi a été renversé en août 2011 puis tué le 20 octobre suivant, après avoir dirigé la Libye pendant plus de quatre décennies. Dix ans après la chute de ce dictateur, son fils affiche ses ambitions présidentielles.

Seif Al-Islam a été interrogé par le New York Times, dans le cadre d’une interview réalisée en mai dernier mais parue le vendredi 30 juillet. C’est la première fois qu’il fasse signe de vie depuis 2017, lorsqu’il avait été relâché par une milice qui le tenait captif depuis novembre 2011. Il est à noter que la justice de son pays l’a condamné à la peine capitale en 2015. En outre, Seif Al-Islam est accusé de « crimes contre l’humanité » par la Cour Pénale Internationale (CPI).

« J’ai été éloigné du peuple libyen pendant 10 ans. Vous devez revenir lentement », a estimé le fils de Mouammar Kadhafi. A propos, les élections présidentielle et législatives auront lieu en décembre en Libye.

Bien que Seif Al-Islam n’ait pas dévoilé d’échéancier, ses ambitions électorales sont prises au sérieux dans son pays. D’après une enquête libyenne citée par le New York Times, 57 % de la population d’une région libyenne a « confiance » en lui.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.