L’Angleterre assouplit ses restrictions d’entrée aux voyageurs américains et européens

L’Angleterre assouplit ses restrictions d’entrée aux voyageurs américains et européens

Londres a annoncé hier mercredi que les voyageurs en provenance des Etats-Unis, de l’Union européenne et de quelques autres Etats européens comme la Norvège, l’Islande ou encore la Suisse, présentant une preuve de vaccination complète contre le Covid-19 pourront désormais se rendre en Angleterre sans observer de quarantaine de dix jours à leur arrivée. Mais ils devront toujours présenter un test négatif réalisé juste avant leur arrivée, puis un autre deux jours plus tard.

Cet assouplissement marque une évolution notable puisque, jusqu’à présent, et peu importe le sérum administré, seules les personnes vaccinées via le système de santé britannique étaient exemptées de quarantaine. 

Toutefois, il est à noter que pour en bénéficier, les ressortissants de ces pays devront avoir reçu un vaccin qui fait partie de ceux homologués par les autorités sanitaires européennes ou américaines. 

Les nouvelles règles s’appliqueront à compter de lundi prochain à 4 heures du matin. Elles ne concernent que l’Angleterre mais il est probable que les gouvernements du Pays de Galles, d’Ecosse et d’Irlande du Nord, compétents en matière de santé, adoptent la même mesure. Cette décision était très attendue par le secteur du tourisme qui estime que les quarantaines pénalisent l’attractivité du Royaume-Uni au profit de l’Union européenne. 

Mais dans son communiqué, le ministère britannique des Transports a précisé que cet assouplissement ne sera pas appliqué pour les personnes arrivant de France. Des sources britanniques affirment que cette position s’explique par la présence persistante en France de cas du variant Beta, apparu pour la première fois en Afrique du Sud et réputé plus résistant aux vaccins. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.