La Russie dévoile son dernier avion de chasse furtif

La Russie dévoile son dernier avion de chasse furtif

La Russie a dévoilé hier mardi dans le cadre du salon aérien MAKS-2021 à Zhukovsky, près de Moscou, son nouveau chasseur furtif de cinquième génération, le « Checkmate » (« Echec et mat »), conçu pour rivaliser avec le F-35 américain. 

L’avion est développé conjointement par le conglomérat militaro-industriel russe Rostec, qui inclut la firme Sukhoï et d’autres fabricants d’avions, et United Aircraft corporation (UAC), qui rassemble les principaux avionneurs civils et militaires du pays. 

Le conglomérat indique que le « Checkmate » est un chasseur léger monomoteur comprenant des « technologies innovantes » telles que le recours à l’intelligence artificielle. Il est plus petit que l’avion le plus moderne de la flotte russe, le Su-57, un appareil furtif à deux moteurs, qui est aussi construit par Sukhoï. Il peu atteindre deux fois la vitesse du son, a une autonomie de 3 000 kilomètres et emporte une charge utile de 7 400 kilos. 

Dans un communiqué, Rostec a vanté son « adaptabilité aux besoins d’un client particulier » et « ses faibles coûts d’exploitation ». Une vidéo promotionnelle montrant des pilotes des Emirats arabes unis, d’Inde, du Vietnam et d’Argentine laisse penser que la Russie tenterait de vendre l’appareil à l’étranger. Le patron de Rostec, Sergueï Chemezov, a indiqué que le nouvel avion devrait se vendre approximativement 25 ou 30 millions de dollars US. 

Citant une présentation, l’agence Interfax a rapporté que l’appareil devrait effectuer son vol inaugural en 2023 avant la production d’une première série de modèles en 2026. Selon les fabricants, il pourrait être converti en modèle entièrement autonome ou à deux sièges. 

Le Kremlin accorde la plus grande importance à la modernisation de l’arsenal de la Russie, sur fond de tensions vives avec l’Occident, et le secteur de la défense reste le fleuron de l’industrie russe et l’une de ses principales sources d’exportations. 

Les ventes d’avions de chasse représentent l’essentiel des exportations russes d’armes, mais les Su-30 et SU-35 à deux moteurs affrontent une compétition de plus en plus féroce sur les marchés internationaux, les clients étrangers préférant les appareils à un seul moteur, moins dispendieux. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.