L’Algérie et le Niger décident de rouvrir leur frontière terrestre

L’Algérie et le Niger décident de rouvrir leur frontière terrestre

L’Algérie et le Niger ont décidé de rouvrir leur frontière terrestre afin de simplifier les échanges entre les deux pays, a rapporté l’agence de presse officielle APS. Cette frontière est demeurée close durant 16 mois à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus.

C’est le chef d’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, qui a annoncé cette décision à l’occasion d’une conférence de presse commune avec le président nigérien, Mohamed Bazoum, actuellement en visite de travail dans ce pays maghrébin. A titre de rappel, le gouvernement algérien avait décidé de fermer ses frontières le 17 mars 2020, trois semaines après l’enregistrement du premier cas de contamination au coronavirus dans ce pays.

L’Algérie et le Niger se sont mis d’accord sur « l’ouverture de la frontière pour l’exportation des produits algériens vers le Niger et l’importation des produits nigériens », a affirmé le dirigeant algérien. Les deux Etats ont également convenu de la nécessité d’une « politique claire » au sujet des ressortissants nigériens travaillant sur le sol algérien, a ajouté M. Tebboune. 

Pour sa part, le président Bazoum a confié avoir partagé son souhait de voir la frontière avec l’Algérie « définitivement » rouverte pour que le flux des échanges « tout à fait naturel entre nos deux pays se développe ».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.