Afrique du Sud : les violences s’amplifient, les forces armées déployées

Afrique du Sud : les violences s’amplifient, les forces armées déployées

Les violences et actes de vandalisme, exacerbés par le désespoir économique, ont pris de l’ampleur lundi en Afrique du Sud, après avoir été provoqués suite à l’emprisonnement de l’ancien chef d’Etat, Jacob Zuma, jeudi dernier. Devant la multiplication des pillages, les forces armées sud-africaines ont été mises à contribution.

L’armée va aider la police dans la province du Kwazulu-Natal (est), où ces troubles ont commencé vendredi dernier, et à Johannesburg où ils se sont étendus par la suite. Des militaires ont été aperçus en pleine patrouille dans les artères de Pietermaritzburg lundi à la mi-journée. 

Néanmoins, les forces armées ont déclaré par le biais d’un communiqué que « le déploiement commencera dès que tous les processus » préparatifs seront en place. La période du déploiement et le nombre de militaires seront fixés « en fonction de l’évaluation de la situation sur le terrain par les forces de l’ordre », apprend-on par la suite.

Le rôle des soldats sera « d’assurer la sécurité et un environnement de travail sûr pour que les forces de l’ordre » travaillent dans de meilleurs conditions, a ajouté l’armée, alors que la police, amplement déployée sur la majorité des sites de violences, s’est avérée souvent dépassée ces derniers jours.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.