Un candidat indépendant élu président de la nouvelle Assemblée nationale en Algérie

Un candidat indépendant élu président de la nouvelle Assemblée nationale en Algérie

Le député indépendant de Ghardaïa (sud de l’Algérie), Brahim Boughali a été élu président de la nouvelle Assemblée Nationale d’Algérie par 295 des voix exprimées.

Brahim Boughali, médecin de formation, a largement battu son principal adversaire, Ahmed Sadok, un élu islamiste du Mouvement de la société de la paix (MSP) représentant la préfecture de Chlef (nord-ouest), qui n’a obtenu que 87 voix. 

Pour information, la chambre basse du Parlement algérien dispose de 407 sièges. Son président est la quatrième personnalité politique de ce pays maghrébin, après le chef d’Etat et les présidents du Sénat et du Conseil constitutionnel.

Pour rappel, les élections législatives du 12 juin dernier en Algérie ont été remportées par le Front de Libération Nationale (FLN, au pouvoir), avec 98 sièges. Le FLN a devancé les indépendants qui ont glané 84 sièges suivis des candidats du MSP avec 65 sièges.

Le scrutin législatif a été caractérisé par un taux d’abstention record de 77% dans un pays en proie à une profonde crise politique et économique depuis le début du soulèvement populaire le Hirak en février 2019, et dont les manifestants font l’objet ces derniers temps, d’une répression généralisée. 

Il est à noter qu’une partie de l’opposition et le mouvement de contestation populaire du Hirak ont rejeté ce scrutin. Le Hirak en particulier milite pour un changement total du « système » politique en place en Algérie depuis son indépendance en 1962.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.