Le nombre de victimes de la pandémie de Covid-19 dans le monde franchit la barre des 4 millions

Le nombre de victimes de la pandémie de Covid-19 dans le monde franchit la barre des 4 millions

Le directeur général de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé hier mercredi lors d’une conférence de presse, que la barre des quatre millions de morts suite à la pandémie de Covid-19 depuis la détection du premier cas en Chine en décembre 2019, vient d’être officiellement franchie ce 7 juillet 2021. 

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas avec 605 905 décès, suivis par le Brésil, l’Inde, le Mexique et le Pérou, avec respectivement 526 892, 404 211, 233 958 et 193 588 décès. 

Selon le directeur général de l’OMS, le bilan réel est « très certainement » plus élevé. En effet, ces chiffres reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, globalement sous-évalués. L’OMS estime que les décès pourraient être deux à trois fois plus élevés. 

Et le monde est encore loin de voir le bout du tunnel. La pandémie reprend en intensité sous l’impulsion de nouveaux variants plus contagieux, mais aussi de la levée des restrictions sanitaires. Une quatrième vague menace déjà l’Europe. 

Interrogé au cours d’une conférence de presse sur le projet des autorités britanniques de lever les dernières restrictions liées au virus le 19 juillet, le docteur Mike Ryan, en charge des urgences sanitaires à l’OMS, a mis en garde contre une levée trop large des restrictions sanitaires mises en place pour tenter de juguler la pandémie de Covid-19, y compris dans des pays avec un taux de vaccination élevé.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.