Afrique du Sud : Interpol émet des «notices rouges» à l’encontre des frères Gupta

Afrique du Sud : Interpol émet des «notices rouges» à l’encontre des frères Gupta

Le gouvernement sud-africain a annoncé lundi qu’un avis de recherche international d’Interpol a été émis à l’encontre de deux des frères Gupta, fratrie de trois businessmen accusés d’avoir détournés des fonds publics avec l’aide de l’ancien président, Jacob Zuma.

Ce trio d’hommes d’affaires a quitté l’Afrique du Sud juste après la mise en place, en 2018, d’une commission chargée de mener des investigations sur la corruption généralisée durant la période 2009-2018 correspondant à la présidence de Jacob Zuma.

Plus précisément, Interpol a diffusé des «notices rouges» contre Atul et Rajesh Gupta, d’après un communiqué de la procureure sud-africaine Hermione Cronje. 

Pour information, Interpol ne publie ces notices rouges qu’à la demande d’un gouvernement. Elles consistent à appeler les autorités à l’échelle planétaire à localiser et interpeller un fugitif recherché en vue d’une extradition, de sa remise ou de toute autre procédure judiciaire.

Dans ce cas, la notice rouge est relative à une affaire portant sur une somme de 1,48 million d’euros (1,76 million de dollars) versée à une entreprise en lien avec les Gupta, Nulane Investments, afin d’effectuer une étude de faisabilité agricole. Ajay Gupta, le dernier frère de la fratrie, n’est pas lié à cette affaire.

Les autorités sud-africaines avaient annoncé, il y a environ un mois, avoir  bouclé un accord d’extradition avec les Emirats Arabes Unis (EAU), où se cacheraient les fugitifs sud-africains d’origine indienne.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.