Booking.com soupçonné de fraude fiscale en Italie

Booking.com soupçonné de fraude fiscale en Italie

Une enquête menée par la police financière italienne de Gênes, révèle que Booking.com aurait manqué de s’acquitter de 153 millions d’euros (183,6 millions de dollars) de TVA auprès du fisc italien. 

Pourtant, entre 2013 et 2019, ce géant de la réservation d’hébergements sur Internet a gagné 700 millions d’euros de commissions dans ce pays européen.

Le célèbre site Booking.com fait l’objet d’une enquête pour fraude fiscale en Italie, où il est accusé d’avoir «omis d’appliquer la taxe sur l’intermédiation des locations de maisons de particuliers et de chambres d’hôtes», affirme la police financière de Gênes (nord-ouest).

Ces investigations, qui couvrent la période 2013-2019, ont dévoilé « une évasion fiscale de grande ampleur de plus de 150 millions d’euros de TVA», a ajouté la même source. 

Au cours de ces années, Booking.com a engrangé 700 millions d’euros de commissions en Italie, et le site était donc, censé déclarer et payer plus de 153 millions d’euros de TVA, d’après la police financière.

Booking.com a accusé réception du rapport d’audit de la police financière de Gênes et a promis de «coopérer pleinement avec les autorités fiscales italiennes».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.