Etats-Unis : Biden met fin à l’omerta sur le massacre d’Afro-Américains à Tulsa

Etats-Unis : Biden met fin à l’omerta sur le massacre d’Afro-Américains à Tulsa

Le président américain, Joe Biden, s’est rendu mardi dans la ville de Tulsa en Oklahoma, où environ 300 Afro-Américains avaient été massacrés par des Blancs il y a un siècle, ce qui constitue l’une des pages les plus sombres de l’histoire de la violence raciale dans ce pays.

« Les événements dont nous parlons se sont déroulés il y a 100 ans, et cependant, je suis le premier président en 100 ans à venir à Tulsa », a déclaré Joe Biden, exprimant, dans la foulée, sa volonté de «faire éclater la vérité». «Je suis venu ici pour aider à rompre le silence», a-t-il ajouté. «Car dans le silence, les blessures se creusent».

Il est à noter que le dirigeant démocrate s’est exprimé devant, entre autres, trois rescapés centenaires de cette tuerie, en l’occurrence Viola Fletcher, Hugues Van Ellis et Lessie Benningfield Randle, dont il a salué la présence dans l’assistance. Agés de 101 à 107 ans, ces survivants ont demandé « justice » au Congrès américain et figurent parmi les plaignants ayant introduit un recours en justice pour bénéficier de mesures, parmi lesquelles un fonds de compensation des victimes.

Mardi matin, le gouvernement américain a annoncé des mesures d’assistance économique aux Noirs Américains, visant à faciliter, entre autres, la création d’entreprises ou leur accession à la propriété, des points jugés capitaux par la communauté afro-américaine de Tulsa.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.