Israël : La droite radicale rejoint la coalition anti-Netanyahu

Israël : La droite radicale rejoint la coalition anti-Netanyahu

Naftali Bennett, le chef de la formation de droite radicale israélienne «Yamina», a annoncé hier dimanche, son intention de rejoindre le camp de l’opposant centriste Yaïr Lapid, qui tente de constituer une coalition, appelée «la coalition du changement», pour déloger Benjamin Netanyahu de la primature. 

Cet accord a été une vraie surprise, tant Naftali Bennett, qui entretenait depuis des semaines le mystère sur ses intentions, et dont l’un des principaux objectifs politiques est l’annexion quasi-totale des territoires palestiniens occupés, est bien plus proche idéologiquement de Benjamin Netanyahu que de Yaïr Lapid. 

Mais en plus du soutien de Naftali Bennett, Yaïr Lapid a besoin de celui d’une des deux formations arabes israéliennes du pays pour parvenir à rallier les 61 députés nécessaires. 

Les discussions se poursuivent entre Yaïr Lapid et Naftali Bennett pour la formation de ce gouvernement et, selon les médias israéliens, c’est Naftali Bennett qui prendrait la tête du nouvel exécutif pendant les deux premières années avant de laisser sa place à Yaïr Lapid.  

Yaïr Lapid a jusqu’à mercredi à minuit pour former un gouvernement réunissant la gauche, le centre et la droite contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu. 

Cette alliance doit mettre fin au règne de Benjamin Netanyahu qui a battu le record à la primature dans l’histoire d’Israël avec plus de quinze ans de mandat. Il est Premier ministre depuis 2009, un poste qu’il avait déjà occupé entre 1996 et 1999. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.