Belgique : la menace du terrorisme d’extrême droite

Belgique : la menace du terrorisme d’extrême droite

Le général Philippe Boucké, nouveau patron du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) en Belgique avait confirmé fin février une hausse de la menace d’extrême droite.

Il avait précisé qu’une trentaine de militaires « sont suivis de très près pour leurs sympathies et leurs liens évidents avec des groupes d’extrême droite ».

« C’est peu mais pourtant assez significatif car ces individus considérés comme potentiellement dangereux ont accès à des armes, des formations et des lieux sensibles », met en garde la presse alors que Jürgen Conings, un militaire de 46 ans sympathisant de l’extrême droite et lourdement armé, fait l’objet d’une chasse à l’homme depuis mardi en Flandre.

Par ailleurs, le parquet fédéral restait mercredi assez imprécis sur les menaces proférées par ce militaire radicalisé.

« Les intentions de cet homme, selon les premiers éléments de l’enquête, semblent potentiellement agressives à l’encontre d’institutions ou de personnalités. Les cibles ne sont pas clairement définies, différentes pistes sont envisagées », selon le parquet.

le SUV du militaire a été retrouvé. À l’intérieur, tout un arsenal de guerre dont quatre lance-roquettes anti-char de type Law ainsi que des munitions. Ces armes auraient été dérobées au sein même de l’armé.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.