Jérusalem : Erdogan condamne le « terrorisme » israélien 

Jérusalem : Erdogan condamne le « terrorisme » israélien 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a condamné lundi ce qu’il a qualifié de « terrorisme » israélien à Jérusalem après les affrontements violents qui ont fait des centaines de blessés sur l’esplanade des Mosquées. M. Erdogan avait qualifié samedi Israël d’Etat « terroriste cruel ».

Lors d’entretiens téléphoniques séparés avec le président palestinien Mahmoud Abbas et le chef du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza Ismaïl Haniyeh, M. Abbas a « condamné dans les termes les plus forts les attaques israéliennes abominables à Jérusalem », affirmant qu’elles constituaient des actes de « terrorisme », selon la présidence turque.

Le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin a appelé Israël à « cesser d’attaquer les Palestiniens à Jérusalem et empêcher les occupants et les colons d’entrer dans la sainte Mosquée (d’al-Aqsa) ».

« Le monde doit agir pour mettre fin à cette agression israélienne interminable contre des civils non armés sur leur propre terre », a-t-il ajouté sur Twitter.

Par ailleurs, le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a renchéri en appelant la communauté internationale à « remettre cet Etat d’apartheid à sa place ».

« Nous lançons un appel au monde musulman: il est temps de dire +stop+ aux attaques lâches et tyranniques d’Israël (…) Que l’enfer brûle pour les tyrans ! », a-t-il ajouté sur Twitter.

Des centaines de Palestiniens ont été blessés lundi lors de nouveaux affrontements avec des policiers israéliens sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, après un week-end de violences dans la Ville sainte.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.