Apple condamné à plus de 12 M$ d’amende pour abus de position dominante en Russie

Apple condamné à plus de 12 M$ d’amende pour abus de position dominante en Russie

L’agence anti-monopole russe (FAS) a annoncé hier mardi avoir condamné le géant américain Apple à une amende record de plus de 12 millions de dollars, (10 millions d’euros), pour avoir « abusé de sa position dominante ». 

Dans son communiqué, le régulateur russe a précisé qu’Apple a abusé de sa position dominante dans la distribution d’applications mobiles sur le système d’exploitation iOS. Le FAS soutient qu’Apple a un « pouvoir discrétionnaire illimité, qui peut conduire à une restriction de la concurrence » et a ainsi demandé au groupe américain d’abandonner le droit de rejet des applications extérieures sur l’App Store.

La plainte à l’origine de cette amende a été déposée par la société de cybersécurité Kaspersky en 2019 après le rejet par l’App Store de son application de contrôle parental, au moment où le géant américain allait lancer une application similaire, Temps d’écran. 

Apple fait appel de la décision de l’autorité de la concurrence et met en avant le fait d’avoir aidé des centaines de milliers de développeurs en Russie, dont Kaspersky, à atteindre plus d’un milliard de clients dans 175 pays via l’App Store.

Récemment, les autorités russes ont récemment renforcé leur tour de vis sur l’internet, doublé d’une lutte contre les géants informatiques étrangers. La semaine dernière, le FAS a notamment ouvert une enquête contre Google et sa plateforme de vidéos YouTube, toujours pour « abus de position dominante ». 

Et le 1er avril dernier est entré en vigueur une loi qui rend obligatoire la pré-installation de logiciels ou d’applications russes, dont celle de Kaspersky, sur tous les smartphones, tablettes, ordinateurs et autres objets connectés vendus en Russie. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.