Washington va exporter 60 millions de doses du vaccin AstraZeneca

Washington va exporter 60 millions de doses du vaccin AstraZeneca

Accusé d’accumuler des flacons sans les utiliser, le gouvernement américain a décidé lundi de livrer à d’autres Etats 60 millions de doses du vaccin anti-coronavirus d’AstraZeneca, celui-ci n’étant pas autorisé aux Etats-Unis.

Depuis plusieurs semaines, Washington était décriée pour son refus d’exporter le vaccin anti-coronavirus du laboratoire AstraZeneca, qui demeure non autorisé sur le sol américain. 

Ainsi, les Etats-Unis ont décidé de livrer à d’autres Etats 60 millions de doses de ce vaccin « au fur et à mesure qu’elles seront disponibles », a posté sur Twitter Andy Slavitt, conseiller de la présidence américaine en matière de lutte contre le coronavirus.

« Avant que les doses d’AstraZeneca ne soient envoyées depuis les Etats-Unis, l’Agence des médicaments américaine (FDA) confirmera que ces doses répondent aux exigences de qualité », a indiqué, pour sa part, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki. Et d’ajouter que le gouvernement en est encore à « la planification » de cette mesure, avant de promettre plus d’informations « dans un futur proche » sur les bénéficiaires de ces doses.

Pour ce qui est du planning, ce stade pourrait intervenir « dans les semaines qui viennent » pour « environ 10 millions de doses », a confié aux médias une haute responsable de l’administration américaine. 

D’après la même source, près de « 50 millions de doses supplémentaires sont à différentes étapes de production, et elles pourraient être finalisées par étape durant les mois de mai et juin ».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.