ONU : Pas de changements dans la position du Conseil de sécurité dans le dossier du Sahara marocain

ONU : Pas de changements dans la position du Conseil de sécurité dans le dossier du Sahara marocain

La réunion semestrielle de consultations sur le Sahara marocain que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies a tenue ce mercredi à huis-clos, n’a apporté aucun changement majeur dans la position des quinze membres de l’organe exécutif de l’ONU, par rapport à la précédente réunion d’octobre 2020.

Les membres du Conseil de sécurité ont suivi par visioconférence, un briefing du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara et Chef de la MINURSO, Colin Stewart qui a évoqué la situation qui prévaut sur le terrain, pointant du doigt les violations du cessez-le-feu par le polisario et ses obstructions à la liberté de mouvement de la Minurso et sa capacité à mettre en œuvre son mandat de supervision du cessez-le-feu.

Pour leur part, les membres du Conseil de sécurité ont réitéré de manière unanime leur soutien au processus exclusivement onusien, visant à parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend artificiel autour du Sahara marocain, basée sur les résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007.

Dans cette perspective, ils ont souligné l’impératif et l’urgence de la nomination d’un nouvel Envoyé personnel, suite au rejet par l’Algérie et le polisario des dernières candidatures de l’ancien Premier ministre roumain, Petre Roman et de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Portugal, Luis Amado qui ont été par contre, promptement acceptés par le Maroc.

Les membres du Conseil ont également appelé à la reprise, dans les meilleurs délais, du processus des tables rondes, auquel l’Algérie est une partie principale comme l’a consacré dans ses récentes résolutions, le  Conseil de Sécurité.

Par ailleurs, des membres du Conseil ont réitéré leur appui à l’initiative marocaine d’autonomie, en tant que base sérieuse et crédible à même de mettre fin à ce différend régional, comme cela est consacré dans les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, et qui considèrent l’autonomie comme une solution réaliste, sérieuse et crédible.

Les membres du Conseil ont aussi salué la coopération du Maroc avec la Minurso, et dénoncé le blocage par les milices armées du polisario, l’automne dernier, du point de passage de Guerguerat, et mis en relief l’action pacifique des Forces Armées Royales qui y a permis de rétablir une fois pour toute la libre circulation entre le Maroc et la Mauritanie.

Les membres du Conseil de Sécurité ont insisté sur l’impératif de la pleine coopération du polisario avec la Minurso, dont il entrave dangereusement le mandat de supervision du cessez-le-feu, en bloquant ses patrouilles et en empêchant le ravitaillement des observateurs militaires, appelant le Polisario à respecter le cessez-le-feu et d’éviter tout acte de provocation.

 

 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.