Démission collective de trois principaux commandants de l’armée brésilienne

Démission collective de trois principaux commandants de l’armée brésilienne

Les commandants des trois armées brésiliennes de l’air, de terre et de la marine ont conjointement démissionné mardi suite au limogeage de leur ministre de tutelle, le général Fernando Azevedo e Silva qui a été remplacé par un proche du président Jair Bolsonaro.

Le département de tutelle n’a pas dévoilé les motifs du départ des commandants des forces terrestres, aériennes et maritimes, qui a été annoncé au terme d’une rencontre mardi à Brasilia, en présence du nouveau ministre de la Défense, Walter Braga Netto, et de son prédécesseur.

D’après les médias locaux, le chef de l’armée de terre, le général Edson Pujol, son homologue de l’armée de l’air, Antonio Carlos Bermudes, et celui de la marine, l’amiral d’escadre Ilques Barbosa, ont profondément déploré la révocation inattendue du général Fernando Azevedo e Silva. 

Dans un court communiqué, ce dernier a annoncé démissionner de son poste de ministre de la Défense, avant de rappeler la nécessité de «préserver l’armée comme une institution d’Etat».

A en croire certains observateurs, le ministre de la défense était gêné lorsque le président d’extrême-droite, Bolsonaro se servait des forces armées à des fins politiques. Et les principaux chefs militaires, entre autres le commandant des forces terrestres, éprouvaient le même sentiment.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.