Quatre Afghans traînent en justice le gouvernement néerlandais pour une bavure tragique en 2007

Quatre Afghans traînent en justice le gouvernement néerlandais pour une bavure tragique en 2007

Un tribunal néerlandais a entamé des audiences suite à une plainte déposée par des survivants civils de nationalité afghane de la bataille de Chora en 2007. 

Au moins 80 civils ont trouvé la mort lors de ces affrontements entre les talibans et l’armée néerlandaise, accusée d’avoir fait usage d’une force excessive.

Quatre citoyens afghans et des proches d’un cinquième, mort depuis, sont à l’origine de cette affaire. Les plaignants souhaitent être dédommagés par le gouvernement néerlandais pour ses actions dans leur pays qu’ils assimilent à des «crimes de guerre».

Les faits remontent à 2007, lorsque des affrontements opposaient dans la localité de Chora et sa périphérie, située dans la province afghane d’Uruzgan (sud), des talibans à la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) constituée en grande partie, de militaires néerlandais qui traquaient les Talibans. 

Suivant les estimations des forces néerlandaises, ces heurts ont fait environ 250 morts, dont au moins 80 civils afghans. Pour information, la localité de Chora était peuplée de 3.000 âmes au moment de faits. 

A en croire les plaignants, l’armée néerlandaise n’a pas fait de différence entre les cibles militaires et civiles, pilonnant et bombardant la ville. 

Les troupes néerlandaises auraient aussi omis de prévenir convenablement les civils de l’imminence de l’attaque, et ont procédé à des bombardements nocturnes.

En réaction, les Pays-Bas rejettent toutes ces accusations, en soutenant que ces affrontements ont eu lieu de manière appropriée, mais l’affaire est à présent entre les mains de la justice.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.