Le président brésilien Bolsonaro évince son ministre de la Santé

Le président brésilien Bolsonaro évince son ministre de la Santé

Le chef d’Etat brésilien, Jair Bolsonaro, a encore effectué lundi un remaniement à la tête du ministère de la Santé en remplaçant l’actuel ministre Eduardo Pazuello, par Marcelo Queiroga.

«Pazuello a fait du bon travail, sa gestion a été bonne et à partir de maintenant nous passons à une phase plus agressive dans la lutte contre le virus», a déclaré le dirigeant d’extrême-droite, alors que le désormais ex-ministre brésilien de la Santé venait d’annoncer la commande de 138 millions de doses de vaccin anti-coronavirus pour stimuler une campagne d’immunisation encore terne.

Sans aucune expérience médicale, Eduardo Pazuello s’était vu confier ce portefeuille pour y assurer l’intérim après la démission du spécialiste en oncologie Nelson Teich en mai 2020. 

Ce dernier n’avait même pas fait un mois en tant que ministre de la Santé pour s’être opposé, comme son prédécesseur Luiz Henrique Mandetta, aux traitements contre le Covid-19 proposés par le président Bolsonaro alors qu’aucun ne s’était scientifiquement avéré efficace.

« J’ai décidé ce (lundi) soir de nommer Marcelo Queiroga ministre de la Santé », a fait savoir le chef d’Etat brésilien lors d’une courte rencontre avec ses partisans au palais présidentiel, ajoutant que la passation des pouvoirs «devrait prendre deux à trois semaines».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.