Ryad dit avoir intercepté un drone armé provenant du Yémen

Ryad dit avoir intercepté un drone armé provenant du Yémen

L’Arabie saoudite a annoncé avoir intercepté dimanche un drone armé lancé vers son territoire par les insurgés yéménites Houthis, alors que la veille, l’administration américaine avait fait état de son intention de sortir ces rebelles de sa liste des mouvements «terroristes».

La coalition militaire arabe dirigée par Ryad «a intercepté et détruit ce (dimanche) matin un drone armé (…) délibérément lancé par la milice terroriste des Houthis pour viser des civils et des infrastructures civiles dans le Sud» de l’Arabie saoudite, a fait savoir dans un communiqué, Turki al-Maliki, porte-parole de cette coalition cité par l’Agence de presse officielle (SPA), du royaume wahhabite.

Pour rappel, les rebelles yéménites houthis reçoivent l’appui de Téhéran dans leur conflit armé contre les autorités de Sanaa, alors que celles-ci sont soutenues par la coalition militaire arabe. Il est à noter que ces insurgés n’ont pas immédiatement revendiqué le lancement de ce drone armé. 

Cette attaque a eu lieu juste après que la diplomatie américaine ait officiellement informé le Congrès vendredi dernier, de son intention de soustraire les Houthis de sa liste des mouvements «terroristes», sur laquelle ils avaient été mentionnés vers le terme du mandat de l’ex-président américain, Donald Trump. 

Les ONG étaient contre cette décision, redoutant qu’elle perturbe leurs activités pendant qu’une très grande partie des habitants du Yémen vivent de l’aide humanitaire, particulièrement dans le nord du pays sous contrôle des rebelles.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.