Blocus : La Cour internationale de justice rejette la plainte du Qatar contre les Emirats arabes unis

Blocus : La Cour internationale de justice rejette la plainte du Qatar contre les Emirats arabes unis

La Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’ONU, a rejeté hier jeudi une requête introduite par le Qatar qui accuse les Emirats arabes unis de discrimination au cours du blocus qui lui avait été imposé et vient d’être levé. 

La CIJ a déclaré qu’elle «confirmait la première exception préliminaire soulevée par les EAU» selon laquelle la discrimination raciale n’incluait pas la nationalité dans cette affaire et son président, Abdulqawi Ahmed Yusuf, a déclaré que la cour n’était pas «compétente pour traiter la requête déposée par le Qatar». 

Le Qatar avait porté le différend devant la CIJ en juin 2018, un an après que l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte aient coupé tous leurs liens avec Doha, qu’ils accusaient de « financer le terrorisme » et de soutenir l’Iran et qu’ils aient notamment interdit les avions qataris dans leurs aéroports et leur espace aérien, coupé les liens commerciaux et maritimes et fermé leurs frontières avec l’Emirat du Qatar. 

Doha a déclaré que les actions des Emirats arabes unis avaient enfreint la Convention internationale de 1965 sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (CERD). Mais lors d’un sommet début janvier, les rivaux du Qatar ont accepté de lever les restrictions et les Emirats arabes unis ont rouvert leurs frontières avec le Qatar peu de temps après. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.