Un nouveau round du dialogue parlementaire inter-libyen se tient au Maroc

Un nouveau round du dialogue parlementaire inter-libyen se tient au Maroc

Un nouveau round du dialogue inter-libyen qui regroupe les élus de la Chambre des représentants de Tobrouk et ceux du Haut conseil d’Etat de Tripoli, s’est ouvert ce vendredi à Bouznika, une station balnéaire de la côte atlantique du Maroc.

Cette rencontre qui sera consacrée à l’assignation des postes de souveraineté, prendra fin ce samedi 23 janvier, dans l’après-midi.

Il s’agit pour les députés de Tobrouk et de Tripoli d’établir la feuille de route pour mettre en œuvre les critères et les mécanismes pour occuper les postes de souveraineté, prévus par l’article 15 de l’Accord politique libyen conclu en décembre 2015, à Skhirat (Maroc).  

Les postes en question sont la Banque centrale, la cour des comptes, l’autorité du contrôle administratif, les présidences de la commission anti-corruption, de la haute commission électorale, de la Cour suprême et du Parquet général.

La rencontre inter-libyenne de Bouznika, intervient après plusieurs rounds tenus au Maroc et au lendemain du vote au Forum de dialogue politique libyen tenu en Egypte, en faveur du mécanisme de sélection d’un nouveau gouvernement de transition qui assurera l’organisation d’élections générales en Libye, le 24 décembre 2021.

Le Maroc a été salué à maintes reprises par la communauté internationale et par l’ONU, pour ses efforts louables qui ont permis de rapprocher les frères libyens et baliser le terrain à un règlement définitif du conflit qui déchire leur pas depuis plus d’une décennie. 

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler