L’Arabie saoudite rouvre ses frontières avec le Qatar après trois ans de rupture diplomatique

L’Arabie saoudite rouvre ses frontières avec le Qatar après trois ans de rupture diplomatique

Au terme de trois ans de rupture diplomatique, l’Arabie saoudite a annoncé lundi la réouverture de ses frontières aériennes, terrestres et maritimes avec son voisin qatari.

« Sur la base d’une proposition de l’émir du Koweït, cheikh Nawaf al-Ahmad al-Sabah, il a été convenu d’ouvrir l’espace aérien ainsi que les frontières terrestres et maritimes entre l’Arabie saoudite et le Qatar à compter de ce soir », a déclaré lundi à la télévision le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Ahmed Nasser al-Sabah.

Cette annonce a été faite la veille du sommet des Etats membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), qui, cette fois-ci, aura lieu au royaume wahhabite. Cette rencontre pourrait être l’occasion de sceller la réconciliation entre, d’une part, l’Arabie saoudite et divers autres pays, et, de l’autre, le Qatar.

Rappelons qu’en juin 2017, Ryad, Abu Dhabi, Manama et Le Caire avaient rompu leurs rapports diplomatiques avec Doha, accusant le gouvernement qatari d’appuyer les islamistes, d’être de connivence avec Téhéran ou de déstabiliser la région. En réaction, le Qatar a toujours rejeté ses allégations et dénoncé l’embargo dont il se disait victime.

La rupture avec Doha était assortie de mesures de rétorsion, dont la fermeture des frontières et de l’espace aérien aux appareils qataris et des limites de circulation des ressortissants de ce pays, ce qui a des fois donné lieu à la séparation de familles mixtes.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.