Brésil : Le maire de Rio interpellé et destitué par une décision de justice

Brésil : Le maire de Rio interpellé et destitué par une décision de justice

Le maire de Rio de Janeiro, Marcelo Crivella a été interpellé et destitué mardi de ses fonctions, sur ordre de la justice brésilienne, qui le soupçonne d’avoir été à la tête d’un système de corruption au sein de sa municipalité.

Pour rappel, Marcelo Crivella, 63 ans, a été battu lors des élections municipales du mois dernier, nonobstant l’appui du chef d’Etat brésilien Jair Bolsonaro. D’après les images diffusées par la chaîne GloboNews, le maire de Rio a été arrêté à 6 heures du matin dans sa résidence située dans le quartier huppé de Barra de Tijuca.

Le placement en détention provisoire de Marcelo Crivella a été confirmé avant qu’il ne soit emmené dans un centre pénitentiaire du nord de Rio. Quelques heures plus tard, le juge-président de la Cour supérieure de Justice, Humberto Martins, l’a assigné à résidence. Ainsi, le maire pourra demeurer à son domicile, portant un bracelet électronique.

Ce magistrat a jugé qu’il n’était pas nécessaire de placer cet homme politique en détention provisoire, indiquant que ce sexagénaire figure dans le « groupe à risque face au Covid-19 ».

La magistrate à l’origine de cette opération, Rosa Helena Penna Macedo Guita, a décidé de le destituer en le décrivant comme le « chef d’une organisation criminelle … installée au sein de la mairie de Rio, dans le but d’obtenir des profits illicites selon les procédés les plus variés ».

Il y a eu plusieurs autres interpellations lors de la même opération. C’est le cas de celle du businessman Rafael Alves, qui est le frère du maire de Rio : il est suspecté d’être le cerveau du système.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.