Libye : les belligérants signent un accord de cessez-le-feu à Genève

Libye : les belligérants signent un accord de cessez-le-feu à Genève

Les parties rivales en Libye ont signé un accord de « cessez-le-feu permanent » dans le cadre de leurs pourparlers sous facilitation onusienne à Genève, ont rapporté les Nations Unies.

L’envoyée spéciale de l’ONU en Libye, Stéphanie Williams, a pu parvenir à un accord de paix aujourd’hui (vendredi), au terme de cinq jours de négociations à Genève. Lors d’une cérémonie diffusée en direct en ligne, les deux camps adverses, en l’occurrence le gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté international et basé à Tripoli, et l’administration de l’Est soutenue par le maréchal dissident Khalifa Haftar, ont conclu un cessez-le-feu « national et permanent ».

La convention a été signée dans la salle du palais des Nations Unies de Genève, qui abrite les rencontres régulières de la Conférence du désarmement, lors d’une cérémonie d’une dizaine de minutes, précédant un tonnerre d’applaudissements. « Les parties libyennes sont parvenues à un accord de cessez-le-feu permanent dans toute la Libye. Cet accomplissement représente un tournant important vers la paix et la stabilité en Libye », a estimé la Mission d’Appui des Nations Unies en Libye (MINUL).

Rappelons que les parties rivales libyennes s’étaient convenues mercredi dernier de rouvrir les grandes voies terrestres et les liaisons aériennes au niveau national. Pour le peuple libyen, fatigué par cette belligérance, ce geste a suscité l’espoir pour les familles de pouvoir à être à nouveau réunies à la suite de mois de séparation forcée.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *