Les gouvernements bahreïni et israélien officialisent la normalisation de leurs rapports diplomatiques

Les gouvernements bahreïni et israélien officialisent la normalisation de leurs rapports diplomatiques

Les gouvernements bahreïni et israélien ont signé dimanche à Manama un document instaurant des rapports diplomatiques entre les deux Etats. Un mois plus tôt, ceux-ci avaient conclu à la Maison Blanche un accord de normalisation. Bahreïn devient ainsi le quatrième Etat arabe à établir des relations diplomatiques avec Israël.

D’après une autorité israélienne, une représentation diplomatique de l’Etat hébreu ouvrira ses portes dans la capitale bahreïnie au cours des prochains mois. L’accord de normalisation « représente une avancée historique importante pour réaliser la sécurité, la paix et la prospérité », a affirmé dimanche à l’aéroport international de Manama le chef de la diplomatie bahreïnie, Abdellatif al-Zayani.

Juste à côté, le conseiller à la sécurité nationale israélienne, Meir Ben-Shabbat, a estimé, en s’exprimant en arabe pour l’occasion, que « ces relations vont bénéficier aux deux parties dans divers domaines ».

Rappelons qu’Israël avait paraphé en 1979 un traité de paix avec l’Egypte, avant de faire de même avec la Jordanie en 1994. Puis, le 15 septembre dernier, Bahreïn et les Emirats Arabes Unis (EAU) ont conclu séparément à la Maison Blanche des accords instaurant des rapports diplomatiques avec l’Etat hébreu. 

En réaction, l’Autorité Palestinienne a assimilé ces récents accords à une « trahison » alors que la résolution son conflit avec Israël faisait, jusque-là, office de préalable non négociable à toute normalisation entre l’Etat hébreu et les pays arabes.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

treize + 5 =