Un haut dirigeant de l’OLP transféré dans un hôpital israélien

Un haut dirigeant de l’OLP transféré dans un hôpital israélien

L’OLP (Organisation de libération de la Palestine) a annoncé hier dimanche dans un communiqué que son secrétaire général Saëb Erakat, infecté par le nouveau coronavirus, a été transféré à l’hôpital Hadassah de Jérusalem après une détérioration de son état de santé. 

C’est le 9 octobre dernier que l’OLP avait annoncé que son secrétaire général de 65 ans avait été contaminé par le nouveau coronavirus et qu’il faisait une pause dans ses engagements au vu des circonstances. Son état de santé, après le diagnostic d’une fibrose pulmonaire, est jugé grave, d’autant plus qu’il avait déjà subi en 2017 une greffe de poumon dans un hôpital américain avant de reprendre ses activités. 

Saëb Erakat est l’une des personnalités palestiniennes les plus connues à l’étranger. Proche du président Mahmoud Abbas après avoir déjà exercé de hautes fonctions du temps de Yasser Arafat, il a participé, en tant que négociateur en chef côté palestinien, à de nombreuses discussions dans le cadre du processus de paix avec Israël, aujourd’hui au point mort. Il a multiplié ces dernières semaines les déclarations contre la normalisation des relations entre Israël et des pays du golfe, effectuée sans paix préalable entre les Palestiniens et l’Etat hébreu. 

Depuis le début de la pandémie, 42 490 cas de contamination au coronavirus, dont 381 décès, ont été recensés en Cisjordanie, territoire occupé par Israël où vivent 2.8 millions de Palestiniens. Dans la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, environ 4 650 cas ont été enregistrés officiellement, dont 27 décès sur deux millions de Palestiniens. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 − quatre =