Covid-19 : le ciel sud-africain à nouveau ouvert

Covid-19 : le ciel sud-africain à nouveau ouvert

L’Afrique du Sud a rouvert ses frontières aériennes après plus de six mois de fermeture dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. Pour l’heure, seuls sont permis les vols internationaux pour des destinations jugées à faible risque.

Un appareil du transporteur aérien allemand Lufthansa en provenance de Francfort s’est posé jeudi matin à l’aéroport de Johannesburg, une première en l’espace de six mois pour un vol international. En effet, les frontières aériennes sud-africaines étaient closes depuis le 27 mars dernier, hormis pour des vols de rapatriement.

Toutefois, cette réouverture du ciel sud-africain est conditionnée. Pretoria n’est pas disposé à recevoir les citoyens de 57 pays considérés à risque, dont, entre autres, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’Inde. En dehors de quelques cas exceptionnels, seuls les diplomates et les personnes en voyage d’affaires originaires de ces pays peuvent se rendre en Afrique du Sud, munis d’un test Covid négatif. Les déplacements d’ordre touristique ne sont pas autorisés. D’ordinaire, 17 millions de touristes visitent l’Afrique du Sud chaque année.

Il y a quelques semaines, le même pays avait partiellement rouvert ses frontières terrestres. Ainsi, la circulation entre l’Afrique du Sud et la Namibie a repris, contrairement à celle avec le Zimbabwe.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *