Les Emirats arabes unis vont postuler pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies

Les Emirats arabes unis vont postuler pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies

Les Emirats arabes unis (EEAU) ont annoncé leur candidature à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2022-2023, rapportent les médias locaux. 

Les Emirats qui déjà siégé au Conseil de sécurité entre 1986 et 1987, focalisent leur campagne pour un siège au Conseil de sécurité, sur «les efforts pour faire promouvoir l’intégration, stimuler l’innovation, construire la résilience et assurer la paix», précise l’agence de presse officielle émiratie WAM. 

C’est en juin 2021 que l’Assemblée générale des Nations unies élira cinq Etats membres non permanents pour un mandat de deux ans au Conseil de sécurité qui comprend dix membres non permanents et cinq membres permanent, à savoir la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis, et qui bénéficient du droit de veto. 

Les Emirats arabes unis se sont distingués ces derniers mois sur la scène diplomatique mondiale, par l’annonce de la normalisation, voulue par les Etats-Unis, de leurs relations avec Israël, un changement politique majeur qui a été également adopté par le Bahreïn, pays voisin. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − neuf =