Pékin obtient gain de cause auprès de l’OMC dans sa guerre commerciale contre Washington

Pékin obtient gain de cause auprès de l’OMC dans sa guerre commerciale contre Washington

Les taxes douanières imposées par Washington à Pékin en guise de sanctions s’opposent aux usages du commerce international, a estimé mardi l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), mais l’administration américaine a jugé l’OMC est «inadéquate» pour trancher dans ce litige commercial.

Le groupe d’experts de l’OMC chargé de se prononcer sur ce dossier, a livré mardi dernier son rapport, dans lequel ils estiment que «les mesures en cause sont incompatibles» avec plusieurs articles de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) et recommandent par conséquent, «que les Etats-Unis rendent leurs mesures conformes à leurs obligations».

De l’avis du gouvernement américain, l’OMC est «totalement inadéquate» pour mettre un terme aux usages qualifiés de «néfastes» de la Chine. «Bien que le groupe spécial (d’experts de l’OMC) n’ait pas contesté les nombreux éléments de preuve présentés par les Etats-Unis concernant le vol de propriété intellectuelle par la Chine, sa décision montre que l’OMC n’offre aucun recours pour une telle faute», a regretté dans un communiqué, le secrétaire américain au Commerce, Robert Lighthizer.

Rappelons que les autorités chinoises avaient saisi l’OMC en 2018 au sujet des sanctions américaines, qui concernent une première tranche des taxes douanières imposées par l’administration Trump sur quelque 250 milliards de dollars de biens importés de la Chine.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *