Affaire Navalny : Le gouvernement allemand fixe un ultimatum de quelques jours aux autorités russes

Affaire Navalny : Le gouvernement allemand fixe un ultimatum de quelques jours aux autorités russes

Le gouvernement allemand a augmenté la pression sur la Russie en menaçant d’adopter des sanctions en cas d’absence de réaction de sa part « dans les prochains » jours sur l’empoisonnement confirmé outre-Rhin de l’opposant russe, Alexeï Navalny.

Berlin a brandi la menace d’initier des pourparlers sur d’éventuelles sanctions à l’encontre de Moscou au cas où le gouvernement russe n’explique pas « dans les prochains jours » les circonstances d’empoisonnement d’Alexeï Navalny, a mis en garde dimanche le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.

« Fixer des ultimatums n’aide personne, mais si dans les prochains jours, la partie russe ne contribue pas à clarifier ce qui s’est passé, alors nous allons devoir discuter d’une réponse avec nos partenaires», a confié le chef de la diplomatie allemande au journal Bild. 

Au cas où des mesures sont adoptées, elles devront être «ciblées», a-t-il poursuivi. Il est à noter que l’Allemagne assure actuellement la présidence tournante de l’Union Européenne (UE).

L’opposant le plus farouche du Kremlin est présentement hospitalisé dans la capitale allemande, où, d’après l’exécutif de la chancelière Angela Merkel, les spécialistes ont clairement conclu qu’il avait été victime d’un empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok dans son pays d’origine.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatorze − deux =