Business Featured

Chine : les services poursuivent leur reprise malgré un léger ralentissement

Selon l’indice indépendant des directeurs d’achat (PMI) publié hier jeudi, l’activité des services en Chine a connu en août son quatrième mois consécutif de croissance, mais à un rythme plus modéré. 

Calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, l’indice PMI est issu d’une enquête auprès d’un vaste échantillon d’entreprises  et traduit une expansion de l’activité au-delà de 50, et en-deçà signale une contraction.

Il s’est établi à 54 points le mois dernier, un niveau légèrement inférieur à celui de juillet (54.1) mais supérieur aux prévisions d’analystes sondés par l’agence Bloomberg (53.9). Dans le même temps, le sous-indice qui mesure les nouvelles commandes destinées à l’étranger est resté en territoire négatif. 

Cela signifie que la reprise de l’offre et de la demande dans les services sur le marché intérieur s’est poursuivie, tandis que des incertitudes subsistaient à l’étranger. L’activité a en effet largement repris en Chine, mais les entreprises peinent toujours à remplir leurs carnets de commandes à l’international, au moment où leurs principaux clients, en Europe et en Amérique du Nord, restent largement affectés par le virus. 

Les services comprennent les transports, le marketing, l’immobilier, la finance, etc. Ils représentent environ 60% de l’économie chinois et la moitié des emplois en zone urbaine, concrétisant la volonté des autorités du pays à réorienter vers ce secteur leur modèle économique. 

Globalement, l’économie chinoise semble s’être remise sur les bons rails. L’indice composite PMI de Markit-Caixin, qui agrège services et industrie manufacturière, a atteint 55.1 points en août, contre 54.5 en juillet. 

La situation sur le marché de l’emploi s’est également améliorée, les entreprises embauchant davantage pour répondre à la demande en Chine. Bien que certains secteurs comme le tourisme ou la restauration restent sinistrés, le sous-indice de l’emploi était dans le vert le mois dernier, une première depuis le début de l’année. De nombreux analystes s’attendent à ce que le pays soit la seule grande économie à enregistrer une croissance annuelle positive en 2020.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
https://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *