Featured Monde

Les Emirats Arabes, premier pays arabe à lancer une sonde vers Mars

«Al-Amal» (Espoir), est le nom de la mission spatiale «non habitée» des Emirats arabes Unis, la première du genre dans le monde arabe, qui a décollé ce lundi vers la planète Mars, avec pour mission de fournir une image complète de la dynamique de la température dans l’atmosphère de la planète rouge. 

Après deux reports la semaine dernière en raison du mauvais temps, son décollage, retransmis en ligne et en direct, a eu lieu comme prévu depuis le centre spatial de Tanegashima, dans le sud-ouest du Japon, à 06h58 heure locale. 

La sonde de 1.350 Kg, de la taille d’un 4X4, mettra sept mois pour parcourir les 493 millions de kilomètres jusqu’à Mars, à temps pour marquer le 50ème anniversaire de l’unification des sept émirats en février 2021. Elle restera en orbite pendant toute une année martienne, soit 687 jours. 

Trois instruments fixés sur la sonde «Al-Amal» fourniront une image complète de l’atmosphère de Mars pendant tout ce temps pour en comprendre pleinement les variations climatiques. 

Un spectromètre infrarouge doit mesurer la basse atmosphère et analyser la structure de la température, un imageur haute résolution doit fournir des informations sur les niveaux d’ozone et un spectromètre ultraviolet doit mesurer les niveaux d’oxygène et d’hydrogène à une distance pouvant atteindre 43.000 kilomètres de la surface.

La sonde Al-Amal est la dernière concrétisation des ambitions spatiales des Emirats arabes unis. Ce pays du Golfe dispose de neuf satellites déjà en orbite et prévoit d’en lancer huit autres dans les années à venir. 

En septembre dernier, le pays a lancé son premier ressortissant dans l’espace, à bord d’une fusée Soyouz. Hazza al-Mansouri est également le premier citoyen arabe à séjourner dans la Station spatiale internationale (ISS). 

Les Emirats Arabes Unis envisagent également de construire une colonie humaine sur Mars d’ici 2117 et des projets de tourisme spatial. Ils ont signé dans ce sens, un protocole d’accord avec Virgin Galactic, la société de tourisme spatial du milliardaire britannique, Richard Branson. 

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
https://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *