Featured Monde

L’UE sommée d’enquêter sur le détournement de son aide humanitaire destinée aux camps de Tindouf

L’association de défense du contribuable européen «Taxpayer’s Association of Europe» a appelé l’Union européenne à diligenter une enquête approfondie sur la poursuite du détournement par l’Algérie et le Polisario de l’aide humanitaire européenne destinée aux populations  sahraouies des camps de Tindouf.

Dans un article consacré aux développements récents liés à ce scandale notamment au niveau du Parlement européen, le site d’information «Eutoday.net» a réalisé une interview avec Walter Grupp, directeur du bureau de Bruxelles de la Taxpayer’s Association of Europe dans laquelle il souligne que rien n’a été fait du côté de l’UE, depuis la révélation du rapport de l’OLAF en 2015.

«Je crois que quelqu’un au niveau de ces institutions (NDLR : Commission européenne et service extérieur) ne prend pas cette question au sérieux », a-t-il souligné, appelant à protéger l’argent du contribuable européen en menant une enquête sur cette fraude.

Eutoday a également recueilli les déclarations à ce sujet, de l’eurodéputé bulgare, Ilhan Kyuchyuk, qui a récemment soulevé la question du détournement de l’aide humanitaire auprès de la Commission européenne.

« Le Parlement européen suit de près la situation sur le terrain et prend des mesures lorsque cela est nécessaire. L’argent du contribuable européen doit être dépensé correctement et nous ne devons pas fermer les yeux lorsqu’il y a un tel détournement de fonds », a déclaré Ilhan Kyuchyuk au site Eutoday.

«Mis à part les parties impliquées et la nature politique du conflit du Sahara NDLN), il s’agit d’un débat européen interne autour de la transparence et de la vérité sur le travail de nos institutions et systèmes politiques européens», explique Eutoday.

Il s’agit aussi de défendre les intérêts des séquestrés de Tindouf, «ces personnes très vulnérables, en plus d’être privées d’eau potable et d’électricité et de vivre dans des tentes dans des conditions déplorables, doivent subir la cupidité des dirigeants du Polisario qui s’enrichissent davantage de leur misère», ajoute le site européen avant de conclure que
«leurs conditions se détériorent et c’est le coût humain du détournement de l’aide alimentaire».

Selon plusieurs parlementaires et associations, les fonds des aides détournées servent à la direction du Polisario de payer une partie de l’armement de fabrication russe, que lui livre l’armée algérienne.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
https://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *