Featured Monde

Allemagne : Un présumé espion égyptien déniché dans le service de presse de la chancelière

Les forces de l’ordre allemandes ont annoncé jeudi avoir lancé une enquête à l’encontre d’un présumé espion égyptien employé au service de presse de la chancelière, Angela Merkel. 

Ce supposé espion aurait «travaillé pendant des années pour le compte d’un service de renseignement égyptien», a mentionné le Renseignement intérieur allemand dans un compte-rendu, ajoutant que l’enquête lancée en décembre dernier demeure en cours. L’identité de l’espion présumé n’a pas été divulguée par les forces de l’ordre qui se sont contentées d’affirmer avoir adopté des mesures à son encontre.

A en croire le journal allemand Bild, il s’agit d’un fonctionnaire de l’Etat allemand «de grade intermédiaire autrement dit, il n’est plus débutant sur le plan hiérarchique, mais ne fait également pas partie de la haute fonction publique.

Cet homme était affecté, entre autres, au département des visites du Bundespresseamt, le centre de presse fédéral en charge, entre autres, de communiquer sur les activités de la dirigeante allemande et de recevoir les visiteurs, ce qui lui aurait permis de surveiller, en particulier, des journalistes égyptiens, d’après Bild.

A propos, le service d’espionnage extérieur (GIS) et le service de renseignement intérieur (NSS) égyptiens sont opérationnels sur le sol allemand, suivant un rapport du Renseignement intérieur allemand. 

Ils ont pour but de recueillir des renseignements sur des opposants au pouvoir égyptien résidant outre-Rhin. Ces services s’intéressent particulièrement aux sympathisants des Frères musulmans, confrérie proscrite depuis 2013 au pays des pharaons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *