Washington autorise Huawei à collaborer avec les sociétés américaines sur les normes 5G

Washington autorise Huawei à collaborer avec les sociétés américaines sur les normes 5G

Le gouvernement américain a légèrement assoupli les dernières sanctions infligées au géant chinois des Télécoms Huawei dans le but de protéger les intérêts des Etats-Unis dans le déploiement des technologies relatives à la 5G.

Pour rappel, l’administration Trump avait adopté en mi-mai des mesures visant à empêcher Huawei de produire des semi-conducteurs à l’étranger au moyen de la technologie américaine. Toutefois, cela ne doit pas exclure les sociétés américaines de « l’élaboration de normes importantes » dans la 5G, a déclaré lundi dans un communiqué, le ministère américain du Commerce.

A propos, ces mesures ont de l’impact sur le numéro deux mondial du téléphone intelligent, en limitant sa marge de manœuvre. Elles ont également des effets sur les autres entreprises du secteur, dépendantes du géant chinois des télécoms, ainsi que sur les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Huawei a une longueur d’avance sur la 5G, la cinquième et dernière génération des standards pour la téléphonie mobile qui devrait améliorer considérablement la vitesse et la capacité de transmission, indispensables dans le développement des véhicules autonomes et d’autres technologies de pointe.

Avec les dispositions prises en mi-mai par le gouvernement américain, il n’était plus possible pour Huawei d’acquérir des semi-conducteurs «Made in USA» qui servent à la fabrication de divers équipements pour les téléphones intelligents et les ordinateurs ainsi que pour l’automobile et  l’aéronautique.

Désormais, Huawei est autorisé à acheter certaines technologies américaines «afin de développer des normes», stipule le communiqué du ministère américain du Commerce.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 − 9 =