Washington va poursuivre le retrait de ses troupes du territoire irakien

Washington va poursuivre le retrait de ses troupes du territoire irakien

Washington et Bagdad ont affirmé conjointement jeudi que le retrait des troupes américaines du sol irakien allait se poursuivre, sans révéler de détails sur le délai et la proportion de ce retrait.

«Les deux pays ont pris acte du fait que, à la lumière des progrès significatifs réalisés vers une éradication de la menace de l’EI au cours des prochains mois, les Etats-Unis continueraient à réduire leurs forces en Irak», ont assuré les deux gouvernements.

Les autorités américaines vont également «discuter avec le gouvernement irakien du statut des forces restantes» en Irak, précise le communiqué commun, assurant que « les Etats-Unis ont réitéré qu’ils ne recherchent pas et ne demandent pas de bases permanentes ou une présence militaire permanente en Irak».

Par ailleurs, Bagdad s’est engagé à assurer la protection des effectifs militaires de la coalition internationale contre le groupe Etat Islamique (EI), de même que les infrastructures irakiennes qui les accueillent, en conformité avec le droit international.

Ce communiqué conjoint a été diffusé à la suite d’un « dialogue stratégique » par téléconférence, ayant pour objectif de réchauffer les rapports entre les Etats-Unis et l’Irak. 

En clair, c’est une mise à jour des discussions datant de 2008, lorsque la partie américaine avait fixé les préalables à son retrait à la suite de l’invasion de l’Irak. 

Depuis, ces forces ont fait leur retour, en nombre restreint, dans ce pays du Golfe pour combattre Daesh (acronyme en arabe de l’organisation djihadiste de l’EI).

 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *