L’Algérie adhère à l’initiative allemande Desertec de production d’énergie solaire

L’Algérie adhère à l’initiative allemande Desertec de production d’énergie solaire

Alger et Berlin vont conclure incessamment l’accord définitif portant sur l’adhésion de l’Algérie au projet Desertec visant à fournir de l’énergie solaire aux pays du Maghreb, du Moyen-Orient et de l’Europe, a annoncé dimanche sur la radio publique, le ministre algérien de l’Energie, Mohamed Arkab.

Il a indiqué que l’Etat algérien allait très prochainement conclure un accord d’adhésion à l’initiative allemande Desertec qui a pour but de fournir de l’énergie renouvelable d’origine solaire au continent européen, à l’Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

A l’heure actuelle, 4 ministères algériens (de l’Energie, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l’Environnement et des Energies et, enfin, de l’Industrie) mettent sur pied une nouvelle stratégie nationale de diversification des ressources énergétiques. 

Les discussions pour l’adhésion de l’Algérie au projet Desertec ont considérablement avancé « depuis le début du mois d’avril quand un accord préliminaire a été signé », a précisé le ministre Arkab.

«Si ce n’était pas la situation exceptionnelle dans laquelle se trouve le monde en raison du Covid-19, les experts allemands seraient déjà en Algérie pour finaliser la signature de l’accord», a poursuivi le ministre, ajoutant que les échanges se poursuivent «par visioconférence» et que l’accord final pourrait être conclu «par le canal virtuel», si nécessaire.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × cinq =