START : traité sur les armements stratégiques offensifs entre les USA et la Russie 

START : traité sur les armements stratégiques offensifs entre les USA et la Russie 

Le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev a déclaré que la Russie est prête à prolonger immédiatement le traité START sur les armements stratégiques offensifs, signé avec les États Unis d’Amérique.

« Notre position, exprimée par le président Vladimir Poutine reste inchangée, la Russie n’est pas intéressée par une course aux armements et est prête à prolonger le traité START immédiatement sans conditions préalables », a indiqué le responsable russe.

Il a souligné que les États-Unis ne cherchent pas, comme il y a dix ans, à engager un « dialogue sérieux, honnête et professionnel » sur l’extension du traité, mettant en garde contre les conséquences désastreuses d’une fin du traité.

« L’extension du traité pourrait donner du temps pour le développement d’un nouveau système de contrôle stratégique des armements, qui pourrait même être multilatéral. Mais si START cesse d’exister, cela aura des conséquences extrêmement graves pour la sécurité internationale », a noté M. Medvedev.

Le traité START, qui expire le 5 février 2021, a été signé sous sa première mouture en 1991 entre les présidents George Bush et Mikhail Gorbatchev, puis renouvelé en 1993 sous sa deuxième version, avant que les dirigeants des deux pays décident de signer en 2010 une nouvelle forme de l’accord appelé « New START », qui a été entériné par les présidents Dmitri Medvedev et Barack Obama.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × trois =