Russie : dégringolade du prix de pétrole

Russie : dégringolade du prix de pétrole

Le prix du pétrole russe de l’Oural a chuté à 16,2 dollars, son plus bas niveau depuis juin 1999.

La semaine dernière, le prix du pétrole russe a chuté de 5,51 dollars, tandis que les livraisons totales de pétrole russe en mer devraient augmenter de 9,3 % en avril pour dépasser le niveau record d’octobre 2019, où les exportations de pétrole avaient atteint 2,98 millions de barils par jour.

Les prix du pétrole peuvent rester bas pour encore longtemps, estime les experts, ajoutant que des facteurs liés à la baisse des volumes de raffinage, la baisse de la demande de produits pétroliers et l’augmentation de l’offre contribueront à maintenir les prix bas sur le marché.

Le prix du pétrole Brent est tombé en dessous de 23 dollars le baril pour la première fois depuis 2002, juste avant la fin de l’accord de limitation de la production de pétrole de l’OPEP, prévue le premier avril.

L’accord de l’OPEP pour la limitation de la production n’a pas été prolongé en raison des positions opposées des deux plus grands producteurs de pétrole, l’Arabie Saoudite et la Russie, sur une diminution supplémentaire de la production de pétrole en raison de la pandémie du Coronavirus, provoquant une chute spectaculaire des cours mondiaux de pétrole.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 4 =