Une centaine de Sud-africains rapatriés de Wuhan

Une centaine de Sud-africains rapatriés de Wuhan

Les 114 ressortissants sud-africains rapatriés de Wuhan (Chine) et placés en isolement pendant deux semaines, ont été libérés et aucun parmi eux n’a été contaminé par le coronavirus, a annoncé samedi le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.

Après leur retour de cette ville chinoise où a commencé la pandémie de Covid-19 en décembre dernier, ces citoyens sud-africains avaient été placés en quarantaine dans un hôtel à Polokwane, dans le nord-est du pays. 

Le chef d’Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, est allé personnellement leur rendre visite, à l’issue de laquelle il a déclaré la fin de leur mise en isolement sur la base des différentes analyses effectuées qui établissent qu’aucun de ces cas n’est infecté par le coronavirus.

A vrai dire, le mode de vie de ces ressortissants sud-africains ne va pour autant changer, tant leur pays est dans un confinement total depuis vendredi dernier, pour une durée de trois semaines. 

Les autorités ont adopté ces mesures afin de lutter contre la propagation du coronavirus en Afrique du Sud, où plus de 1.200 cas ont été détectés pour un décès.

« De nombreux citoyens obéissent aux règles de confinement, mais certains continuent à sortir comme si de rien n’était », a regretté Ramaphosa, avant d’enjoindre ses compatriotes rapatriés de Wuhan à prendre part à la sensibilisation du reste des Sud-africains. « Je veux que vous expliquiez à tous que le coronavirus est une réalité et qu’il faut rester chez soi », a-t-il dit.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 + 6 =