L’Afrique du Sud adopte un budget de rigueur pour sortir de la crise économique

L’Afrique du Sud adopte un budget de rigueur pour sortir de la crise économique

Dans un contexte économique difficile pour l’Afrique du Sud, son ministre des Finances, Tito Mboweni a exposé mercredi devant les élus sa proposition de budget de rigueur pour la prochaine année fiscale, annonçant notamment une diminution des dépenses publiques de 261 milliards de rands (17,4 milliards de dollars).

Les fonctionnaires de l’Etat sud-africain seront les premiers affectés par cette rigueur budgétaire. En effet, leur masse salariale, qui constitue 35 % du budget public, sera réduite de 160 milliards de rands (10,7 milliards de dollars) en l’espace de trois ans, ce qui correspond à une diminution de 9%. 

«Nous allons présenter une nouvelle loi pour mettre fin aux salaires excessifs dans la fonction publique», a confié aux médias l’argentier du gouvernement sud-africain. 

A propos, les organisations syndicales des agents de l’Etat, en négociations salariales avec leurs responsables, avaient menacé d’entamer une grève dès mardi dernier.

Mboweni a néanmoins assuré que l’Etat compte continuer de sauver les entreprises publiques en détresse en injectant 60 milliards de rands (4 milliards de dollars) dans la compagnie d’électricité Eskom et dans la compagnie aérienne South African Airways (SAA).

Depuis des années, l’Afrique du Sud est confrontée à une crise économique perceptible par la faiblesse de sa croissance, la détérioration de ses finances publiques, un taux de chômage avoisinant les 30 % et la multiplication de délestages électriques qui nuisent à l’activité des entreprises.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × 2 =